Forum sur la révision du Code Minier

Spread the love

Kinshasa, 24/09 (ACP).- La chambre des mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) a estimé, au cours du forum tenu du 20 au 21 septembre , à l’hôtel Memling à Kinshasa, que l’exercice de révision du code minier auquel toutes les parties prenantes, à savoir l’Etat, la population et les investisseurs adhèrent, doit s’inscrire dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires et des investissements en RDC.
Cependant, les opérateurs du secteur minier considèrent que l’amélioration du cadre administratif et institutionnel actuel permettrait d’atteindre les objectifs du gouvernement, de les dépasser, en canalisant mieux les effets bénéfiques de la relance de l’économie, tout en soulignant qu’une remise en cause non consensuelle du code minier existant risquerait de porter un coup d’arrêt à la croissance actuelle. La chambre des mines de la FEC estime également que l’augmentation exponentielle des exportations et des recettes fiscales et parafiscales constatées ces trois dernières années, démontre bien que le processus minier est un processus à long terme et qu’il convient de lui donner le temps de répondre à l’impatience et aux aspirations parfois contradictoires des parties prenantes. Ella réaffirme aussi sa disponibilité à participer, avec les autres parties prenantes, à un dialogue constructif dans le cadre des concertations formelles visant à actualiser le contenu du code minier et de ses mesures d’application. Le président de la FEC, Albert Yuma Mulimbe, avait, par ailleurs, indiqué à l’ouverture de ce forum que le gouvernement accorde au secteur minier le rôle moteur dans la relance de la croissance de l’économie congolaise.

M. Yuma a estimé que cette révision s’inscrit dans la mouvance de l’amélioration du climat des affaires et des investissements afin de doter la RDC d’une législation minière plus attractive, souple et adaptée aux réalités tant nationales qu’internationales du moment. Il a fait savoir que le souhait de sa structure est que cette révision du code minier apporte des solutions aux vrais problèmes du secteur minier pour l’intérêt de l’Etat, des populations affectées par les projets miniers et des sociétés minières. Car, a-t-il dit, le développement socio-économique de la RDC, sa crédibilité et la confiance des investisseurs en dépendent. Le président de la chambre des mines, Simon Tuwa Waku a pour sa part, souligné que ces assises ont permis de faire ressortir les points forts et les points faibles du code minier, de faire des propositions et recommandations et aussi de proposer au législateur des amendements.ACP/MaH.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour,

Besoin d'information?