27 septembre 2020

la révision du code minier à l’ordre du jour de l’assemblée générale de la Chambre des mines

Spread the love

Rendre le code minier beaucoup plus attractif pour l’Etat congolais, les entreprises minières, tel figure parmi les défis majeurs que devra relever l’assemblée générale

de la Chambre des mines de la fédération des entreprises du Congo (FEC)

La Chambre des mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) tient, depuis hier jeudi 26 mars à l’hôtel Béatrice, à Gombe, son assemblée générale ordinaire.

Le Vice-président national de la FEC en charge des mines, Simon Tumawaku, a procédé à l’ouverture des assises qui consacrent le plus de leur temps à la révision du code minier de 2002. Sans anticiper sur ces travaux qui se clôturent ce vendredi 27 mars, il a profité de la présence des députés et sénateurs pour leur demander de n’avoir qu’ « une seule préoccupation, un seul souci, un seul objectif, celui de rendre ce code beaucoup plus attractif, meilleur pour l’Etat congolais, pour les entreprises minières et pour les communautés vivant dans les zones d’exploitation ».

S’agissant de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives, ITIE, le Vice-président Simon Tumawaku a indiqué que le souci de la Chambre des mines est que la RDC garde le statut de pays conforme auquel elle a accédé en juillet 2014. Ce, pour maintenir la transparence dans les paiements des industries extractives et la redevabilité dans l’utilisation de ces paiements par l’Etat. « C’est à cela que la Chambre des mines s’emploie aux côtés de l’ITIE-RDC pour présenter des rapports conformes aux exigences de plus en plus contraignantes de cette initiative », a-t-il ajouté.

DEFIS MAJEURS

L’orateur a fait remarquer que la contribution du secteur minier à la croissance économique de la RDC est autour de 15% et celui-ci génère plus de 50% des recettes propres du pays. Le secteur minier, annonce- t-il, entend demeurer et consolider ce rôle de moteur de croissance en RDC dans un environnement stable et prévisible. Il a cependant déploré le défi majeur auquel ce secteur est confronté depuis quatre ans.

Allusion faite au déficit énergétique qui, selon lui, « ne permet plus de croître la production comme cela était prévue, ni d’envisager des investissements d’expansion des activités pourtant prévues dans les plans de développement de ces entreprises et négociés avec les partenaires aussi bien locaux qu’étrangers ».

Deuxième défi majeur, il a cité les charges inhérentes à la force motrice en vue de maintenir la production. Ces charges, déplore-t-il, ont pris l’ascenseur pour une moyenne estimée à 15%. Ce, sans compter les pertes sèches subies lors de coupure de fourniture électrique. « C’est dans un tel environnement que le gouvernement veut réviser à la hausse certains taux de redevances et taxes. Sans être contre le principe, car d’aucuns se souviennent de l’implication du secteur dans le processus participatif de cette révision jusqu’au moment où l’autorité de tutelle en avait décidé autrement, la Chambre des mines attire l’attention de tous sur ce qui se passe autour de nous de façon à tirer les leçons qui s’imposent » a indiqué le Vice-président de la FEC en charge des mines. Les participants à l’assemblée générale de la Chambre des mines ont rendu public le rapport d’activité de cette chambre pour l’exercice 2014. Ce, à travers le bilan à fin 2014, le rapport de production de l’année 2014 et la situation financière à fin 2014.

L’assemblée générale a adopté, hier jeudi 26 mars, la charte d’éthique et code de bonne conduite de la Chambre des mines. Par contre, l’adoption du règlement d’ordre intérieur est renvoyée à la prochaine assemblée générale extraordinaire. Ce, au même titre que le comité national, les commissions spéciales et les comités professionnels des provinces. Simon Tumawaku a aussi placé un mot sur les qualités que doit avoir des membres de la Chambre des mines tels que celui d’être d’abord membre de la FEC, être titulaire des titres miniers. La clôture des travaux qui intervient ce vendredi 27 mars, sera précédée des divers et l’approbation des résolutions. Une conférence de presse va sanctionner cette journée.

Bienvenu Ipan

Le Potentiel (Vendredi 27 mars 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour,

Besoin d'information?