27 septembre 2020

Une délégation de la Chambre des Mines de la FEC à Africa Down Under 2018 en Australie

Spread the love

Simon Tuma-Waku, vice-président en charge du secteur minier à la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et président de la Chambre des Mines, s’est rendu, avec une délégation de la République Démocratique du Congo, du 29 au 31 aout 2018 à l’Africa Down Under à Perth en Australie. Interview.

L’Africa Down Under Conference (ADU), qui en est à sa 16e édition, a été créée pour faire mieux connaître les intérêts de l’Australie dans le secteur minier et l’énergie en Afrique. Au cours de cette période, la conférence est devenue le plus grand événement africain axé sur le secteur minier en dehors du continent lui-même, et son importance continue de se refléter dans le nombre de participants de premier plan qui sont accueillis chaque année à Perth, capitale minière de l’Australie.

Quelles impressions ramenez-vous de l’édition 2018 de l’Africa Down Under 2018 ?

STW: L’édition 2018 de l’Africa DownUnder, la conférence minière réservée aux pays Africains organisée par les Australiens a Perth a eu un franc succès au niveau tout d’abord de la participation des pays Africains par plusieurs ministres des mines, mais aussi par le nombre des participants australiens et autres venus d’ailleurs. Cela confirme l’engouement des compagnies australiennes en Afrique. Je ramène donc une très bonne impression de cette conférence et je regrette l’absence de la RDC au niveau gouvernemental.

Quelles sont les résolutions générales qui ont été prise sur l’exploitation minière en Afrique et en RDC en particulier?

STW: Il n’y a pas eu de résolution comme telle, prise lors de ces assises mais plutôt la certitude que l’Afrique reste le continent ou le secteur minier va continuer à éclore au vue des explorations qui s’y déroule. J’ai pu constater que pas mal de compagnies australiennes sont en exploration en RDC, principalement dans le Cobalt mais aussi dans l’Or.

Des perspectives d’investissement dans le secteur minier congolais en vue ?
Comme je l’ai dit plus haut, il y a déjà pas mal de projets d’explorations qui sont en RDC aussi bien dans les métaux de base (cuivre et cobalt) , que dans l’Or et les 3T. Ce qui présage un bel avenir du secteur minier congolais.

Propos recueillis par NN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour,

Besoin d'information?